Pretty Little Liars : avis – saison 4 /!\SPOILERS/!\

Quand la saison 3 s’est terminée j’étais en mode

 

 

 

 

 

 

tellement le suspens était à son comble avec encore plus de révélations et donc…plus de questions !

C’est avec impatience que j’attendais la quatrième saison, d’autant que la troisième avait relevait le niveau des intrigues ainsi que des histoires annexes. Spencer avait été mise sous les feux des projecteurs et c’est tant mieux vu le travail fantastique de Trojan Bellisario pour rendre ce personnage si vrai.

Le premier épisode, A is for A-l-i-v-e, servait donc de tampon entre la fin de la 3 et le début de la 4, répondant franco de port aux questions que se posent nos liars, et par extension, celles que nous, pauvres spectateurs, nous posons.

Depuis les épisodes suivants se trouvent être quelque peu fades. D’ordinaire, on termine toujours par un bout de A concoctant un plan machiavélique contre nos liars. Ce qui nous donne envie de voir la suite et nous fait prendre pour de vrais Sherlock en puissance, essayant en regardant tous les petits détails de découvrir l’identité de A. Là c’est devenu tellement classique qu’on s’en fiche presque.

Le problème de la série c’est que l’intrigue principale court maintenant depuis 4 ans et contrairement à des séries comme Le Mentalist, où le héros court après un serial killer, PLL ne parle QUE de ça. Le temps de l’histoire se déroule différemment du temps réel. C’est-à-dire que pour 4 ans de séries, deux années seulement ce sont écoulées pour les liars. Du coup ça donne à la fois l’impression que ça avant et que ça stagne et ça devient énervant.

A chaque nouveau personnage qui déclare avoir eu affaire à Allison – celle part qui tout arrive – la série perd en crédibilité. Souvenez-vous dans la première saison, la disparition de la jeune fille avait fait grand bruit et personne n’est allé voir la police. Encore moins lorsque son « cadavre » a été découvert. Du coup je me dis que peut-être l’influence de A est tellement immense que PERSONNE n’a témoigné pour faire avancer l’enquête ou alors les services de police de Rosewood sont d’une incompétence infinie.

Cette saison, nous avons droit à un peu plus d’intrigues annexes, mais toujours reliées au fil rouge qu’est A et je ne peux m’empêcher de me poser plusieurs questions.

– Où est passé Mona ?

– Que fait Caleb de ses journées tellement on ne le voit plus ?

– C’est moi ou on s’en bat les steaks du nouveau love interest d’Aria ? BRING EZRA BACK !

Ezaria
Je ship Ezaria

Bref les rebondissements pastèques commencent à me lasser et je me dis (comme pour la saison 2) que ce serait bien d’en finir avec cette saison. Certes Spencer me manquerait mais là ça devient presque pénible à regarder. Donc soit le niveau se relèvera dans les prochains épisodes, soit la prochaine saison – si saison 5 il y a – sera comme la 3, surprenante et addictive.

Quoiqu’il en soit il serait temps de lever le voile sur le mystère entourant A car plus la sauce monte, plus la déception peut être immense.

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s