Peaky Blinders – Pilot

Peaky Blinders

Cillian Murphy et Sam Neill dans la même série TV ? Ca mérite un coup d’oeil.

Contexte : 1919, Birmingham au centre de l’Angleterre. Tommy Shelby (C. Murphy) est bookmaker faisant parti du gang des Peaky Blinders (tenu par sa famille). Tout se passe pour le mieux, jusqu’à ce qu’un flic Irlandais envoyé par Winston Churchill en personne débarque pour nettoyer les rues de la ville et remettre la main sur une cargaison d’armes destinées à la Libye, mais qui a été subtilisé.

On pourrait dire que Peaky Blinders est la réponse britannique à Boardwalk Empire. Mais là où les américains vivaient la prohibition et n’était qu’assez peu marqué par la guerre des tranchées, les Anglais – ou plus globalement, les Européens – eux sombraient dans l’alcool et les excès de la vie pour essayer d’oublier la sale guerre et leur misère maintenant qu’ils n’ont plus rien en quoi croire.

L’Angleterre se relève comme elle le peut mais une révolte gronde dans le Nord de l’Irlande et une guerre d’indépendance est déclarer.

La série aborde donc un ton sombre et défaitiste qui ne fait que refléter l’état d’esprit du peuple à cette époque. Tout est gris et sale. Seul détonne la jeune Grace, qui arrive dans sa belle robe verte – couleur de l’Irlande – et qui pense pouvoir réchauffer les cœurs des expatriés. On pourrait croire à une jeune ingénue qui débarque dans un monde sale et qui n’est pas le sien, mais que nenni.

Grace - Peaky Blinders

Le personnage de Tommy Shelby est un gangster craint et respecté qui a été fortement marqué par les tranchées et dont la vie a été sauvé par celui qui s’oppose maintenant à lui, Freddie, qui au passage se tape la soeur Shelby. Mais là encore on ne tombe pas dans la simplicité. Ils ne sont pas ennemies à proprement parler. Leurs points de vues sont juste différents et Freddie n’exclue pas l’idée qu’un jour lui et Tommy seront à nouveaux du même côté (j’espère juste qu’il ne faudra pas attendre la seconde guerre pour que ça arrive).

Parlons maintenant de Campbell le personnage incarné par Sam Neill et troisième pilier de la série (le premier étant Tommy et le second Grace) – en tout cas du pilot. Fraîchement débarqué de Belfast sur ordre du Secrétaire d’Etat à la Guerre – et Ministre des Munitions en passant – Winston Churchill, il entend nettoyer les rues de Birmingham comme il l’a fait en Irlande. Une main de fer dans un gant de fer, il est accompagné d’une armada de gros bras qu’il considère comme fidèles et infaillibles à la tâche. Il ne fait pas confiance aux forces de l’ordres de Birmingham, qu’il juge corrompues et faibles. Avec des méthodes dignes de l’inspecteur Harry, il entame son boulot et très vite la rumeur se répand. Campbell va toucher aux Peaky Blinders.

On pourrait s’attendre à un jeu du chat et de la souris mais aucun des deux camps ne se cachent. Chacun connait l’identité de l’autre et – je pense que – nous allons assister à une véritable partie d’échec.

peaky blinders cast

Ce pilot n’hésite pas à être froid pour être fort et utilise judicieusement une musique moderne – pas du tout années folles – pour donner à son univers un côté western. On fait connaissance avec des personnages riches et complexes qui n’ont pas dit leurs derniers mots, durant une époque sombre de notre Histoire. Le pilot est un épisode de qualité qui laisse à présager du meilleur pour la suite.

Encore !

8,5/10

Pour la petite anecdote le gang des Peaky Blinders a réellement existé et leur nom viendrait de leur coutume de coudre des lames de rasoirs sur leurs casquettes, ce qui pouvait servir d’armes à l’occasion.  Source BBC TWO

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s