Revolution Saison 1 – Critique de mi-saison

revolution-nbc

Bon, officiellement j’en suis à l’épisode 13 donc sur 20…j’ai un peu dépassé la moitié mais bon !

Le bilan de cette première moitié de première saison est mitigé mais positif dans l’ensemble. Je m’explique.

La série a du potentiel à revendre et possède quelques bons personnages qui – j’espère – seront mieux développés par la suite. Elle a ensuite l’avantage d’être accrocheuse. Personnellement ni moi, ni Mr Slenderman, ne voyons le temps passer et à chaque fin d’épisode les scénaristes nous offre un cliffhanger. Des fois ce n’est qu’un tout petit, rien de fou ou d’extraordinaire, mais c’est juste assez pour qu’on se dise « tiens, je me demande ce qu’il va se passer dans le prochain épisode. »

Sans qu’on s’impatiente – ce n’est pas du Walking Dead non plus – on est tout de même content de voir l’épisode suivant et on passe un bon moment.

Maintenant passons aux sujets qui fâchent.

Charlie "incarnée" par Tracy Spiridakos
Charlie « incarnée » par Tracy Spiridakos

Déjà, les scénaristes nous prennent un peu pour des cons en nous expliquant certains concepts comme celui de la rédemption. Il est aberrant, par exemple, que Charlie ne comprenne pas certains comportements de son oncle alors qu’elle connaît son passé du côté obscure (S01E07 – The Children’s Crusade).

En parlant de Charlie, qui je le rappelle est censé être l’héroïne du show, on ne peut pas dire qu’elle soit ni bavarde, ni très active. On dirait qu’elle regarde, qu’elle est spectatrice de sa vie et que de temps en temps elle a un sursaut et agit – pas trop mal -ou pose la bonne question. Mais la plupart du temps on a quand même l’impression d’avoir une jolie poupée de chiffon qui se fait trimbaler d’un bout à l’autre de la République Monroe. Moi qui m’attendait à une héroïne forte, combattante (un peu à la Buffy) je suis déçue. Cependant, la jeune femme apprend la vie, la vraie, la dure, et parvient à conserver son humanité et lorsqu’elle doit tuer un autre être humain c’est toujours un acte, non seulement nécessaire, mais réfléchi qu’elle ne prend jamais à la légère. +1

La tantouze effrayée...c'est Aaron
La tantouze effrayée…c’est Aaron

Entre deux retournements de situations (un peu) foireux on nous donne quand même l’un des perso LES PLUS FOIREUX de la télévision avec Aaron, l’ancien de chez Google qui se retrouve gardien d’un des pendentifs mystérieux et donc précieux. Et ce con, ne trouve rien de mieux que de le sortir à la moindre occasion, et après de se plaindre quand il fout la merde. Alors certes, il a eu une vie pourrie lors du black out -comme tout le monde – mais ça n’excuse en rien que ce personnage est mauvais, mal écrit et – pour l’instant – inutile. 

Les thèmes abordés sont assez variés mais les principaux se concentrent sur la recherche de rédemption ou quête de vengeance. Les deux opposés sont Miles Matheson (Billy Burke) et Major Tom Neville  (Giancarlo Esposito) sont de véritables némésis contrairement au Général Monroe qu’on veut nous vendre comme étant LE méchant du show alors qu’en y regardant de plus près il est clair qu’il y a plus terrifiant et plus crédible que lui en gros méchant loup.

Matheson versus Neville
Matheson versus Neville

Pour finir, je dirais qu’il y a toujours ce côté film d’aventure familiale même si on note la présence de sang lors des combats à l’épée et que les scénaristes n’hésitent pas de temps en temps à « faire le ménage ». Ça reste quand même assez propret pour une série post apocalyptique.

 

Mention : « peut mieux faire » 

7/10

Donc je vous dis à bientôt pour la critique de fin de saison !

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s