The Following – La résurrection de Kevin Bacon

the-following-season-2-poster

L’an dernier apparaissait sur mon écran The Following. Sombre histoire de serial killer (interprété par James Purefoy le Marc-Antoine de Rome) fana d’Edgar Allan Poe poursuivi par un agent du FBI fatigué : Kevin Bacon.

Tous mes sens étaient en alerte ! Edgar Allan Poe que j’ai étudié de la tête aux orteils à la fac et un duo d’acteur absolument renversant et puissant. KEVIN BACON PUTAIN ! Rien que par son nom, ce mec là s’attire toute ma sympathie et depuis Footloose, juste le fait de le mentionner quelque part me donne envie de voir ce que ça donne.

Pour une raison obscure j’ai toujours aimé les thrillers et surtout les histoires de serial killers tordus. Au grand dam de ma chère maman d’ailleurs parfois 🙂

Joe Carroll (Purefoy) & Ryan Hardy (Bacon)
Joe Carroll (Purefoy) & Ryan Hardy (Bacon)

La première saison était un peu too much parfois tellement elle insistait pour qu’il y ait des rebondissements à chaque épisode, mais elle était assez bonne d’un point de vue rythme et interprétation pour que j’accroche jusqu’au bout.

Le jeu du chat et de la souris était parfaitement maîtrisé, maintenant un suspens toujours haletant et offrant aux spectateurs les scènes gores dont il est si friand. Que nous sommes tordus ^^

Le season finale nous avait laissé comme des cons, la bouche ouverte avec dans nos têtes une petite voix hurlant « Whaaaaaaaaaaaaat ??? »

Heureusement, la saison 2 reprend quelques secondes avant la fin de la 1, histoire qu’on replonge dans une torture psychologique et morale v_v et HOP ! Un saut dans le temps de un an.

/!\ATTENTION : si vous n’avez pas vu la saison 1 (du tout ou en entier) ne lisez pas la suite /!\

Cela fait donc un an que l’affrontement entre Ryan Hardy (Kevin Bacon) et Joe Carroll (James Purefoy) a eu lieu, laissant celui-ci pour mort. Ryan vit désormais dans un nouvel appartement à New York et a repris sa vie en main. Il ne boit plus depuis 5 mois, va dans un groupe de soutien, fait du sport et surtout : enseigne.

C’est un détail important car il marque le fait que Ryan parvient à faire cohabiter son passé douloureux avec son présent. On découvre dans ce premier épisode la nièce de Ryan, Max incarnée par Jessica Stroup (90210) qui s’avère être flic aussi. Immédiatement j’ai pensé à la « malédiction » des Hardy, aussi je vais suivre ce personnage purement par intérêt morbide. Tiendra-t-elle toute la saison ? Mystère.

Un an après la mort de Joe Carroll, son culte d’origine nommé les Carrollers, est au abonné absent quand soudain des gens masqués du visage de J.C (remarquez les initiales qui sont loin d’être une coïncidence je pense) se met à massacrer des gens dans le métro New Yorkais clamant que J.C est vivant et Ryan Hardy ne pourra pas les arrêter. On notera l’hommage/ironie de l’utilisation des masques à l’effigie de Carroll, car les Carrollers eux, utilisaient ceux à l’effigie de l’auteur/poète Edgar Allan Poe, l’inspiration ultime de J.C.

thefollowing2

Le plus drôle dans l’histoire c’est que Emma, devenue punkette pour aucune raison apparente, nous dit que ces mecs là n’ont AUCUN rapport avec les Carrollers. Évidemment les médias s’emballent et le FBI se pose des questions. S’agit-ils de fan de « l’oeuvre » de Joe Carroll ? D’un nouveau culte ? De copy cat ? Dépassés par la situation et peu enclin à vouloir revivre les mêmes tourments (et on les comprend) ils décident de faire appel Mike Weston (Shawn Ashmore) qu’ils avaient suspendus à la fin de la saison 1 et qui se voit reprendre du service avec plaisir. La dynamique mentor/élève prend d’ailleurs une toute autre forme dans cette seconde saison, puisque Weston ne regarde plus Ryan Hardy avec une admiration sans limite. Les deux hommes ont appris à se connaître à travers les évènements de la saison 1 et même si Weston le respecte encore beaucoup, il est déçu du comportement de Hardy et ne comprend pas pourquoi celui-ci refuse d’offrir son aide au FBI. (parce que le petit salaud travaille de son côté avec l’aide de sa nièce ;))

Dans ce premier épisode, les scénaristes ont décidé de nous offrir un duo psychotique dans la forme de deux frères jumeaux légèrement nécrophiles et affublés d’une meuf, une française (vu dans Last Resort) dont on ne sait pas encore qu’elle sera l’utilité. J’ai quelques craintes concernant les frères jumeaux car on peut en faire soit quelque chose d’absolument mauvais, cliché (l’un est gentil et l’autre taré puissance 1000) ou alors un objet de tension malsaine ajoutant une plus value à l’ambiance morbide du show.

Resurection (le nom du season premiere) nous montre que beaucoup de choses ont changé et pose les bases d’un nouveau duel qui opposera sans nul doute les Carrollers aux petits nouveaux avec le FBI au milieu qui essaiera de ramasser les morceaux. Et surtout, surtout, je me prend à espérer une sorte de collaboration entre Joe Carroll et Ryan Hardy ! Les deux hommes ont beaucoup à se dire et à s’offrir (héhé) mais ça…c’est mon côté fan girl qui s’exprime.

Deal With It

Publicités

3 commentaires

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s