Helix – Le pilote sans fin

helix-poster

Sur le papier la nouvelle série Helix a de quoi en attirer plus d’un.

Un groupe de scientifiques du CDC (centre de contrôle des maladies) est envoyé sur une base en Arctique pour enquêter sur une soudaine et mystérieuse contamination.

On a envie de dire que ça sent un peu The Thing avec une pointe de Lost. Helix pouvait être soit brillant soit à chier. Je penche pour le second choix. Non que ça soit très mauvais, c’est tout simplement insipide. Les ingrédients ont beau être réunis pour avoir un bon pilot, la recette ne prend pas. Je ne saurais pas vraiment expliquer ce qui cloche, car il faut le voir pour s’en rendre compte mais je dirais que rien ne fonctionne, il manque chromosome dans l’ADN du show (Helix – hélice d’ADN, je fais dans la dentelle aujourd’hui)

Non seulement je me fout complètement de la situation amoureuse des personnages, qui, cela dit en passant, est du niveau Feux de l’Amour avec une caution « JE M’EN FOUS », mais en plus toute la situation est pitoyable.

ouais ouais keep talkin
ouais ouais keep talkin

Tu as le droit à plein de plans aérien de la base avec les hélices (Helix – hélices : faut pas chercher bien loin) pour biiiien te montrer qu’ils sont dans un univers hostile, au milieu de nulle part. SANS BLAGUE ! Ensuite nous avons le traitement de la tension. Ordinairement dans ce genre de film/série, on  a droit à un huit clos avec des personnages qui craquent et une menace pesante. Dans Helix, on l’a aussi, mais c’est tellement mal joué et mal mis en scène qu’au final on préfère passer un coup de balais dans la cuisine que de continuer à regarder le pilot. Tout dans ce premier épisode est déjà vu et en mieux. Rien ne donne envie de continuer à moins que cela soit notre première incursion dans le genre SF/thriller en milieu hostile avec une contamination sur les bras.

J’ai tenu les 1h et des poussières (j’ai mal passé le balai) mais c’était plat, vide, étrangement répétitif et surtout incroyablement risible (mention spéciale pour la musique d’ascenseur utilisée 3 fois au cas où t’aurais pas compris que l’apparente joyeuseté musicale cache une groooosse menace effrayante) qu’à la fin j’ai immédiatement supprimé le fichier, me suis frotté les mains en disant « YOU SHALL NOT PASS! »

Et le PIRE dans tout ça, c’est que ça vient du mec qui m’a offert Battlestar Galactica (oui, il me l’a offert à moi ^^). Après ma grosse déception avec Agents of SHIELD de Whedon, je me demande vraiment ce qui est arrivé à mes champions de la série TV.

Disppointed

2/10

Nota Balzi : vous pouvez aussi retrouver mon avis sur Sens Critique

—>ICI<—

Publicités

2 commentaires

  1. Ah, alors là par contre, je proteste : mon âme de bon public devant l’éternel a adoré cette saison et sa suite aux péripéties toujours plus improbables et franchement rocambolesques. Y’aura pas de saison 3 et c’est bien dommage.
    Par contre, Helix = Hélices… comme les branches de l’ADN humain plutôt que comme les éoliennes extérieures. Je sais bien qu’on parle d’une série SyFy mais quand même hein 😀

    J'aime

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s