Ja’mie Private School Girl

C’est dimanche, tu n’as rien à faire en particulier alors tu cherches des vidéos sur youtube histoire de passer le temps et là tu tombe sur de fraîches petites étudiantes d’une école catholique pour fille. Petit(e) coquin(e) va !

PP-ProjectJJMoi je vais te parler des écolières les vraies ou disons celles que tu as le plus de chances de trouver dans la vraie vie…ou pas !

Ja’mie est un personnage fictif créé par l’australien Chris Lilley qui n’en n’ai pas à sa première incursion télévisuelle.  En effet Ja’mie, cette adolescente complètement superficielle à la mentalité digne de celle de Cartman de South Park sévissait déjà en 2005 dans We Can Be Heroes et revint nous emmerder 2 ans plus tard dans Summer Heigths High.

Dans Private School Girl, Ja’mie termine donc sa scolarité dans l’une des écoles les plus huppés de Sidney et verra sa vie changer du tout au tout alors qu’elle se rapproche du diplôme. Ja’mie se croit la plus belle, la plus gracieuse, la plus généreuse et est entouré d’une clique de bonasses qui approuvent tout ce qu’elle dit et fait en ponctuant leur hochements de tête d’un gloussement ou d’un « oh my god« .

OH MY GOD !
OH MY GOD !

On ne refuse rien à Ja’mie sinon elle mord, littéralement ! Ça devrait te donner la nausée, d’autant que tu as peut-être en tête ces filles ridicules que tu as connu au lycée, tu sais celle qui se prenaient tout le temps dans les bras quand il fallait se dire au revoir ? Ou alors toi aussi tu regarde (ou regardais) My Sweet Sixteen sur MTV et les bras t’en tombaient devant autant de cruauté et de conneries adolescentes. Et bien Ja’mie Private School Girl c’est ça ! C’est exactement ça. Mais la force de ce faux documentaire sur 6 épisodes de 20′ chaque, que de dépeindre cet univers, de s’en moquer et surtout de te placer dans la position du juge qui se croit mieux que ce qu’il a en face de lui/elle alors qu’au final tu ne vaux pas mieux que Ja’mie et toute sa clique.

C’est drôle parfois borderline, irrévérencieux et complètement frapadingue (ça se dit encore ça o_O) mais il y a une sorte de véracité qui s’échappe de la série. Tout sonne vrai et le fait que ça soit un mec ADULTE travestie en adolescente passe carrément au dernier plan.

Dans la même veine que l’excellente série Little Britain pour son ton décalé, Ja’mie Private School Girl à la différence de sa consoeur britannique, ne se focalise que sur un seul personnage ce qui peut paraître un peu lourd à la longue.

Quoiqu’il en soit, que vous soyez parents, ados ou comme moi entre les deux, je vous conseille donc cette mini série dont le dernier épisode est à se tordre de rire. De plus vu son format court, en une journée c’est torché, donc, pourquoi se priver ?

7/10

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s