Céréale Kiwi – Massacre au petit déjeuner

Tous les matins, pour avoir la forme et faire caca mou – comme ça c’est dit – la première chose que je mange c’est un kiwi bien frais et bien juteux. Trop peut-être…

Kiwi Massacre

D’abord je l’incise dans sa largeur. Le couteau s’enfonce dans son ventre bedonnant comme dans du beurre et puis j’entame le découpe, précise, fatale.

Les deux moitiés vertes et marrons se font face. Le liquide verdâtre s’échappe de la plaie béante et moi de choisir un morceau de l’attaquer à grands coups de cuillère. Comme ses ancêtres de l’Inquisition qui énucléaient avec précision les yeux des impies, ma petite cuillère arrache d’un coup d’un seul le coeur du kiwi gisant sur la planche à découper.

Kiwi-Fruit

La première bouchée est toujours la plus savoureuse. Le liquide frais et vitaminé coule le long de mes lèvres. Je me délecte de cette chair voluptueuse et revigorante. Avide d’en avoir toujours plus, j’enfonce une seconde fois ma partenaire de crime dans le ventre poilu du kiwi.

Et merde putain ! Y en a partout. Ca gicle jusque sur les murs, recouverts de pépins gélatineux.La peau de ma victime se détache et la cuillère racle les parois molles pour essayer de récupérer quelques maigres filets de chair. Fais chier connard ! Je vais quand même pas mettre une combinaison et recouvrir mes murs de bâches blanches pour te bouffer !

Coopère saligaud !

Une fois le calvaire terminé et les doigts collants, je me retourne et j’observe la seconde moitié de ma proie. Les yeux brillants de colère et de frustration, je l’agresse, lui fais payer pour l’autre moitié dégueulasse qui gît sur ma planche à découper. « Crève Kiwi ! Crève ! »

La cuillère arrache une grande partie de ses entrailles avec une facilité déconcertante. Avec la précision d’un chirurgien j’entreprend d’évider complètement cette part de Kiwi dont mon ventre réclame … ET PUTAIN ! Mais tu vas te laisser bouffer oui !

Et c’est reparti pour un tour. Les bords n’ont plus de consistance et ça gicle. On se croirait dans le Massacre à la Tronçonneuse des fruits et légumes. C’est dégueulasse et je me retrouve avec des pépins collés aux lunettes et un bout de chair verte sur la radio à côté ! Saleté de Kiwi ! J’aurais votre peau à tous !

Mise à jour : j’ai testé le conseil d’un ami (voir commentaire) et j’approuve cette technique ! Cependant il faut savoir que les poils du kiwis peuvent s’avérer intrusifs ! Bande de salauds ! Je vais donc les tondre avant XD

Publicités

2 commentaires

  1. En tant qu’amateur de kiwi et étant moi-même fortement pourvu en éléments pileux, je te donne ma recette pour ne plus avoir à se servir d’une cuillère, cet instrument qui, ceux qui ont été torturé avec pourront en témoigner manque de tranchant. (la prochaine fois je ferais des phrases plus courtes…)
    Couper le kiwi en 4 (en deux moitiés puis ces moitiés en deux… ouai enfin t’as compris).
    Prendre un quart de kiwi et se le fourrer dans la bouche.
    Racler la pulpe avec les dents tout en pressant la peau velue afin d’en éviter le contact avec les muqueuses buccales.

    Cette technique peut aussi être utilisée pour les orange mais je préconise un découpage en 6 (2×3).

    J'aime

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s