Sons of Anarchy – Saison 5

Sons-Of-Anarchy-season-5-wallpapers-3

Une saison déstabilisante puisque le rapport de force entre Clay et Jax s’est complètement inversé. Investi des pouvoirs de Président, Jax prend des décisions raisonnables et raisonnées mais se voit contraint d’en prendre d’autres douloureuses pour le bien du club, et des fois au détriment de sa famille. Evidemment, plus la saison avance et plus on craint de le voir sombrer du côté Clay du marteau (les fans de la série pourront comprendre mon jeu de mot ^^).

Qui dit nouvelle saison, dit nouveaux personnages et pour une fois Kurt Sutter nous épargne le traditionnel bâtard infâme que tout le monde déteste. Il n’y a pas vraiment d’ennemie spécifique dans la saison 5 et pourtant le danger plane constamment au-dessus des SONS. La menace vient autant de l’intérieur que de l’extérieur mais cette saison nous montre la force des choses, ou comment une décision peut en enclencher une centaine d’autres sans qu’on puisse y faire quoi que ce soit. Effet dominos, boule de neige, appelez ça comme vous voulez mais sachez que cette 5ème saison marque un vrai tournant dans la série.

Episodes favoris

Pour une fois je remplacerai le terme « favoris » par « marquant ». En effet, l’épisode n°3 au titre annonciateur du Sacrifié (Laying Pipe en VO) est, je pense, celui qui m’aura le plus chamboulé jusque là. Je le place d’ailleurs dans le top 5 des épisodes Kleenex, comprendre ceux où j’ai le plus pleurer DE MA VIE ! Rien que d’y repenser, je lutte pour contrôler les chutes du Niagara.

Allez en prison, ne passez pas par la case Départ et ne touchez pas 200$
Allez en prison, ne passez pas par la case Départ et ne touchez pas 200$

Comme d’habitude, la saison entière est géniale mais l’épisode 3 est unique. Dans sa trame, dans son ton et son importance, font du Sacrifié un épisode vraiment à part qui permet aussi aux acteurs de varier leur palette de jeu. Bravo Kurt, grâce à toi mes actions chez Kleenex ne font que grimper !

Personnage favoris

Nero Padilla incarné par Jimmy Smits
Nero Padilla incarné par Jimmy Smits

Il y a évidemment Chuck le mutilé qui – depuis son introduction douteuse dans la série – me fait beaucoup rire mais c’est le petit nouveau Nero Padilla, love interest de Gemma et pimp notoire au grand coeur qui attire toute mon attention.

Premièrement parce que j’ai développé une fascination pour l’acteur qui me fait penser à Mads Mikkelsen version latino. Et deuxièmement parce que son personnage est d’emblée complexe. Il a un passé riche qui contient sa part d’ombre et une personnalité très contrastée qui fait de lui un personnage consistant et intéressant. Toute une série pourrait d’ailleurs reposer sur lui. Kurt si tu ne le tue pas et que tu envisage un spin-off, penses Nero Padilla !

Bilan de la saison :

9/10

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s