Hell on Wheels : Il fallait que je vous en parle !

Hell on Wheels

Dernièrement M Balzi et moi avons terminé la saison 3 de Hell on Wheels et m’est venu à l’esprit que je ne vous en avez jamais vraiment parlé.

Corrigeons cette erreur immédiatement mes petits zouaves !

  • Hell on Wheels c’est quoi ?

C’est une production américaine de la chaîne câblée AMC déjà responsable de The Walking Dead, Mad Men ou encore Breaking Bad. Inutile de vous dire que c’est une chaîne qui mise – à l’instar de HBO – sur des productions de qualité, avec des acteurs discrets mais percutants et qui aime surprendre. Elle est diffusée durant la – désormais très prisée – mi-saison télévisuelle généralement de Août à Octobre. Elle connait peu ou pas de hiatus et ne contient qu’une dizaine d’épisode de 45′ par saison.

  • Hell on Wheels ça parle de quoi ?

La série commence dans les années 1860 juste après la fin de la Guerre de Sécession alors que les États-Unis sont en pleine conquête de l’Ouest, révolution industrielle et évolution des moeurs.

On y suit le personnage de Cullen Bohannon (incarné par l’incroyable Anson Mount) un ancien confédéré qui a tout perdu durant la guerre et qui se retrouve à Hell on Wheels non pas part hasard mais comme moyen d’assouvir sa vengeance. Là bas il va rencontrer une galerie de personnages tout aussi complexes et attachants/flippants que lui. Avant de passer à la présentation des personnages, je vais vous parler du concept de Hell on Wheels ou en mauvais français « l’enfer sur roues » et en bon françois estampillé sur les DVD « l’enfer de l’Ouest ».

Hell on Wheels est en fait le nom qu’on donne à la ville-caravane qui suit l’évolution du chemin de fer à travers les États-Unis. Le but était de relier par voies ferrées la côte Est (New York et cie) à la côte Ouest (San Francisco et cie) des USA en passant par les terres Indiennes. Quand on connaît la taille du pays on ne peut qu’imaginer le travail colossal et titanesque de la tâche entreprise. Sans concession et affranchie de clichés, Hell on Wheels – la série – dépeint le quotidien difficile des artisans du progrès (oh que c’est beau *_*). Entre alcool, putes, immigration, esclavage, guerre de territoires et vengeances personnelles Hell on Wheels est le canevas d’une nation fracturée qui recherche l’absolution à travers la révolution industrielle.

  • Qui est qui dans Hell on Wheels ?

Cullen

Cullen Bohannon (Anson Mount) : héros complexe et tourmenté de la série, qui est un ancien soldat sudiste plus ou moins obligé de prendre part au combat. Lorsqu’il rentre chez lui et découvre le brutal assassinat de sa famille, il décide de tout faire pour retrouver l’unité de soldats coupable et lui en faire payer le prix. On peut dire de Bohannon que c’est un homme de principes, épris de justice et droit dans ses bottes. Cependant il est aussi capable de tuer de sang froid et sans cligner des yeux. Il aime le travail bien fait et ne supporte pas les tyrans. C’est un personnage écrasé par le poids de la culpabilité et qui se ferme au bonheur. Son rapport avec les gens est toujours franc et déstabilisant. Il parle peu mais dit toujours vrai, il n’a pas pour ambition de s’intégrer et pourtant son rôle au sein de Hell on Wheels ne va cesser de prendre de l’importance.

Elam

Elam Ferguson (Common) est un esclave noir émancipé qui cherche à se construire une vie bien à lui. Fougueux et impétueux, il n’a pas la langue dans sa poche (ni le pistolet d’ailleurs) et refuse qu’on lui donne des ordres. C’est une véritable tête brûlée mais avec un coeur gros comme ça. Lorsque Elam possède quelque chose, il le protège à tout prix et confond parfois affection avec possession. Il s’attire souvent des ennuis mais affronte toujours ses ennemies. Au fur et à mesure de la série, son amitié (bancale au début) avec Cullen Bohannon va se développer. Ils s’influencent mutuellement et l’un sera toujours là pour l’autre sans pour autant verser dans la mièvrerie car – et c’est la force de cette série – Hell on Wheels est un univers dur, violent et sans concession qui détruit les plus faibles pour nourrir les plus fous.

Doc

Thomas ‘Doc’ Durant (Colm Meanney) est un entrepreneur avare de l’Union Pacific qui règne avec le dollar sur Hell on Wheels. Là encore il s’agit bien plus que du simple business men au cigare et montre en or. Thomas Durant est un homme d’ambition aux dents longues. Il sait se montrer diplomate et fait preuve de rigueur et de discipline. En ça il s’entend très bien avec Bohannon ou encore son comptable/chef de la sécurité Le Suédois. Derrière une façade impeccable et rutilante, se cache un homme insatisfait et sous pression. D’un naturel manipulateur, il peine à faire confiance aux autres et c’est là son principal défaut. Quand il se montre généreux envers quelqu’un, on se demande sans cesse si ce n’est pas avec une arrière pensée. Et pourtant, parfois, il nous surprend avec une gentillesse touchante mais trop rare. Il faut savoir que le personnage de Thomas Durant a véritablement existé et est une figure importante dans l’histoire de l’Union Pacific. Quant à la différence entre fiction et réalité il faudra demander aux scénaristes 🙂

Swede1

Le Suédois (Christopher Heyerdahl) est en fait un immigré norvégien mais que tout le monde appelle Le Suédois. Il se moque d’ailleurs de sa réputation et du nom que lui donne les autres tellement il les tient en basse estime. Personnage très mystérieux, on ne sait rien de lui avant Hell on Wheels et encore moins pendant ! Il brouille les pistes de part sa présence charismatique et son calme olympien. Une colère sourde vibre en lui et son regard glacial inspire tout de suite une sorte de peur teintée de respect. Le Suédois est vicieux, calculateur et à la fois patient et impulsif. Il ne répond à aucune règles si ce n’est les siennes mais qui nous sont inconnues. Il va très vite développer une fixation envers Bohannon (pourquoi ? On n’en sait rien) jusqu’à devenir son némésis.

Voici pour les quatre personnages « principaux ». En fait dans Hell on Wheels chacun des personnages (même ceux dont je ne parle pas ici) est important puisque tous prennent part à la construction de l’histoire. Vous pouvez d’ailleurs retrouver un bref portrait de chacun d’eux ICI mais attention ça contient des spoilers. Si vous vous demandez « et les femmes dans tout ça ? » sachez qu’elles sont bel et bien présentes dans la série mais que l’article étant assez long comme ça j’ai décidé de vous en parler un peu plus tard ^^

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s