Parce qu’il n’y a pas que Batman dans Batman…

…Il y a aussi les femmes !

batwomen

Après une petite absence sur la blogosphère et avant de partir en lune de miel j’avais envie de partager ma passion pour l’univers Batman à travers un top 5 des figures féminines. Si le ratio hommes/femmes est loin d’être équilibré et que les relations entre les deux sexes sont souvent compliquées, abusives voire carrément effrayantes, j’aime les personnages féminins qui s’affranchissent du carcan en jouant avec les codes et les règles dictées par une société encore très machiste hashtag l’article-féministe-friendly-du-jour 🙂

Sur ce, scroll un peu et vient avec moi faire le tour de Gotham et ses déesses !

5 – Pamela Isley aka Poison Ivy

Et là je choque mes ami(e)s car tout le monde dans mon entourage sait que je veux épouser Poison Ivy (à mes risques et périls) mais il faut bien commencer ce classement quelque part non ? 🙂

Éco terroriste qui ne vit que pour défendre mère nature, elle tire de la moindre particule de pollen un pouvoir assez immense – qui va du contrôle de l’esprit à la régénération – et tout à fait mortel.

Poison Ivy fait partie de la catégorie très fournie des méchants Batmaniens. Si ses intentions sont souvent louables et son corps enchanteur, elle fait régner la terreur sur la ville de Gotham à grand coups de fougères et de platanes qui poussent n’importe où. Cependant Ivy est un personnage complexe comme je les aime.

poison-ivy-gotham-city-sirens

Une allure époustouflante, un charme vénéneux et une force de caractère qui semble inébranlable, Pamela était une scientifique idéaliste et au grand coeur. Ses origines diffèrent légèrement en fonction des auteurs mais sa personnalité de départ est souvent la même : grandes idées pour femme bafouée. En devenant Poison Ivy, elle se venge des hommes (on pourrait dire qu’elle fait preuve de misandrie si une telle chose existait vraiment !), de la société urbaine et capitalisme qui détruisent l’essence de vie et la beauté du monde. Elle manipule les hommes pour arriver à ses fins mais force est de constater qu’elle se fait souvent avoir par ceux qui usent et détournent son ambition écologique. La nature est à la fois sa grande force et son talon d’Achille, ça et son amitié avec une certaine princesse du crime qui fait aussi partie de ce classement 😉

4 – Selina Kyle aka Catwoman

Elle se meut dans la nuit, sans un bruit. Mais gare à son regard perçant.

Agile, farouche et insaisissable, Catwoman est une équilibriste hors pair qui avance sur un fil très fin entre le bien et le mal, la justice et le crime. Elle sert principalement ses propres intérêts et quand elle offre son aide au Chevalier Noir ou bien à l’un des vilains de Gotham, tu peux être sûre qu’elle a quelque chose à y gagner.

batman_returns_catwoman_clear_lr_0

Mais derrière le masque et le fouet qui clac il y a aussi un coeur qui a souffert d’une vie difficile dans la rue. Elle risque ses neuf vies dans des coups extraordinaire et sa relation…complexe et mouvementée avec Bruce Wayne/Batman ne fait que renforcer le flou autour de la personnalité de Selina Kyle/Catwoman. Si certain(e)s la cataloguent volontiers du côté des méchants, je pense que ce n’est pas aussi facile de lui coller une étiquette.

Figure iconique de la Batverse, elle se paie le luxe d’avoir plusieurs séries à son nom, ainsi qu’un excellent crossover avec deux autres sirènes de ce classement. Sans oublier sa part vidéo-ludiques avec notamment l’excellent Batman : Arkham City (aaaah les attaques combinées de griffes, fouet et bollasses ! Que du rêve !)

catwoman-batman-arkham-city

Spécial dédicace à mon chat … Selina qui contrairement à son alter égo humain flippe de tout ^^

3- Barbara Gordon aka Batgirl/Oracle

Si je ne m’emmêle pas les pinceaux cérébraux Babs est en fait la fille adoptive du commissaire Gordon. Si elle porte le même nom que la première femme du plus incorruptible des policiers de Gotham son rôle dans l’univers de Batman est loin d’être secondaire.

Oracle dans Arkham Origins
Oracle dans Arkham Origins

D’une intelligence affutée et doté d’un grand sens de la justice, elle rejoint la Batfamily en tant que Batgirl (la deuxième je crois o_O). Très vite elle va s’intégrer à l’équipe jusque là entièrement masculine et se révéler indispensable sur le terrain tout comme dans leur coeur. Bruce/Batman joue un rôle de mentor, de tonton bienveillant tandis qu’elle se rapproche de Dick Grayson (Robin premier du nom) jusqu’à nouer une relation très forte et indefectible à ce jour avec l’héritier de Wayne/Batman.

Personnellement je considère Babs & Dick comme le couple de la balle. Rien ni personne ne les arrête. Ils sont beaux, ils sont forts et font régner la justice à Gotham avec humour et un sens de la réparti inégalé. S’ils se séparent (la vie de couple c’est compliqué mais à Gotham c’est encore pire) ils restent très proche, leur relation étant indestructible.

dick-grayson-barbara-gordon-i-love-you
Dick & Barbara

Lorsque le Joker la prive de ses jambes, au lieu de sombrer Barbara Gordon décide d’en tirer parti et devient alors Oracle. Si physiquement elle se retire dans son beffroi, elle met son intelligence et ses compétences de détectives et hackeuse au profit de Batman mais aussi de la Ligue de Justice. Elle gère toutes les communications, coordonne les missions et remet à leur place tous les capés du coin quand ils ont besoin d’une bonne claque. Son moral d’acier et sa compassion sont une force, et Barbara Gordon, qu’elle soit Batgirl ou Oracle est une véritable lumière dans la nuit noire.

2- Kate Kane aka Batwoman

À ne pas confondre avec Kathy Kane la « première » Batwoman qui est la cousine de Bruce Wayne (enfin il me semble).

Là je parle de l’incarnation moderne de Batwoman dans les années 2000. J’ai beaucoup hésité à la mettre sur la première place du podium donc disons qu’elle devrait être ex-aequo avec la première mais pour l’amour du classement, Kate Kane se contentera de la médaille d’argent 🙂

batwoman-kate-kane

Recrue d’exception à West Point, Kate Kane avait tout pour réussir une grande carrière dans l’armée. Le hic c’est que la jeune femme s’avère être lesbienne et qu’à l’époque l’US Army appliquait encore la politique du « Don’t Ask, Don’t Tell » c’est-à-dire devoir nier toute sexualité autre que la classique hétérosexualité sous peine d’être …poussé(e) vers la sortie. Mais Kate Kane étant droite, honnête et sans gène vis à vis de ce qu’elle est (et elle a bien raison) refuse de nier une part d’elle-même pour plaire des à des costumes-cravates obtus. Elle claque la porte d’une institution qui ne partage pas ses valeurs d’équité et de justice sans aucun regret.

BOUM ! BADASS ! Et elle est rousse en plus (tout comme Barbara Gordon médaille de bronze de ce classement d’ailleurs). De plus, Kane n’a aucun plan B et se retrouve donc au dépourvu, décidant de brûler la chandelle par les deux bouts jusqu’à ce qu’elle trouve l’inspiration et décide de combattre le crime. C’est sa façon à elle de marcher sur les traces de son père – militaire de carrière – et de s’affranchir d’un lourd passé, douloureux qui va forcément lui retomber sur le coin du nez. Kane puise sa force dans sa relation avec son paternel et le fait qu’elle recherche sa place dans une société faite de carcans et de labels.

René Montoya (The Question) & Kate Kane (Batwoman)
René Montoya (The Question) & Kate Kane (Batwoman)

Ses aventures brillamment mise en scène et en dessin par J.H Williams III oscillent du côté du surnaturel tandis que les membres du Culte du Crime font tout leur possible pour accomplir une prophétie impliquant la justicière flamboyante. L’un des thèmes principaux de la série est la famille, celle dans laquelle on né, celle avec laquelle on grandit et celle qu’on construit et mon souhait le plus cher c’est qu’elle rejoigne celle de Batman. Déjà adoubée par le Croisé à la Cape et approuvée par Nightwing (non pas qu’elle en ait besoin, loin de là), on retrouve Batwoman dans certains épisodes d’autres séries, l’intégrant d’autant plus dans un univers majoritairement masculin (et hétéro).

Kate Kane est le reflet de Bruce Wayne tandis que Batwoman est celui de Batman. Il est évident qu’elle a beaucoup en commun avec son pendant masculin. Le ton du comics est d’ailleurs assez sombre mais – pour l’instant – Kate/Batwoman ne sombre ni dans la nostalgie ni dans le regret. Son parcours est loin d’être achevé et si on ne peut qu’admettre une force de caractère exceptionnel et une volonté de briser les chaînes avec lesquelles ont veut l’entraver, force est de constater que l’héroïne entreprend un voyage périlleux, au bord de la folie.

Les mentions honorables !

Ce n’est pas parce qu’elles ne sont pas dans ce classement que ces femmes ne valent pas la peine d’être mentionnées.

  • Bette Kane était l’accolyte de la première BatwomanKathy Kane mais aussi sa nièce, faisant de leur duo Batwoman & Bat-Girl le pendant féminin à Batman & Robin. Des années plus tard on lui préférera la seconde Batgirl (Barbara Gordon) et Bette de devenir Flamebird (tout comme Robin s’émancipe et devient Nightwing). Dans le nouvel univers BatmanBette Kane est la cousine de Kate Kane la nouvelle Batwoman mais on va pas commencer à s’embrouiller.
  • Talia Al Ghul amour tourmenté de Batman, elle connait d’ailleurs sa véritable identité. « Fille du plus grand criminel » (je la cite) Ra’s Al Ghul, elle aura un enfant « génétiquement parfait » (encore une fois je la cite) avec Bruce : le jeune Damian qui deviendra le 5ème et actuel Robin.
  • Carrie Kelley aka Robin. Dans l’univers DC il y a plusieurs univers dans lesquels il se passe différentes choses. Dans le chef d’oeuvre de Frank Miller : Dark Knight Returns, nous sommes dans l’univers Terre-31 et alors que Batman est tout vieux, que Gotham est affligée d’une bande de mutants violents, une jeune fille de 13 ans, Carrie Kelley, décide d’endosser le costume de Robin afin de combattre le crime. Le Chevalier Noir la prend alors sous son aile et malgré son insubordination, Robin se révélera être exactement ce que Batman et Bruce Wayne avaient besoin.

1 – Harleen Quinzel aka Harley Quinn

Ma reine de coeur, folle amoureuse du prince du crime et meilleure amie de Poison IvyHarley Quinn était autrefois relativement saine d’esprit. Championne de gymnastique et psychiatre en devenir elle fut fascinée par le Joker, tellement qu’elle en tomba amoureuse…jusqu’à en perdre la raison.

harley-quinn-harleen-quinzel

Personnage 100% loufoque et carrément attachante, elle fut créée pour le dessin animé qui berça mon enfance dans les années 90. Depuis, il est difficile d’imaginer le monde de Batman sans l’arlequin de l’amour. Tellement, que depuis il y a eu plusieurs séries de comics à son nom, ainsi qu’une omniprésence dans les versions télé et vidéos ludiques. L’engouement pour Harley Quinn n’est pas prêt de s’arrêter puisque bientôt nous aurons droit à une adaptations de la série comics Suicide Squad où la belle est incarnée par Margot Robbie.

margot-robbie-harley-quinn-suicide-quinn
Harley Quinn dans le film Suicide Squad

Au même titre que Catwoman ou Poison IvyHarley Quinn fait partie de la galerie des méchants de Gotham même si l’on reconnait que la jeune femme n’a pas toute sa tête (il n’en faut pas moins pour aimer le Joker autant que l’aime Harley). Plusieurs fois elle essaie de s’échapper de l’emprise mortelle qu’a Mr J sur elle et cela donne des aventures (notamment avec Gotham City Sirens où elle partage l’affiche avec Poison Ivy et Catwoman) désopilantes et rondement menées sur l’indépendance et l’émancipation de la femme. Dans sa quête initiatique Harley nous prouve qu’elle a tout d’une grande, qu’elle n’est seulement la compagne du criminel le plus fou de Gotham (et du monde j’ai envie de dire). Elle est une femme à part entière, avec ses forces et ses faiblesses. Cupidon rouge et noir, elle sème la mort de manière tout à fait adorable et n’a pas besoin de gaz chimique pour répandre sa folie partout où elle va. Elle ne connait aucune limite, elle n’y va pas par quatre chemins et ne fait jamais rien à moitié. Elle est sans concession, honnête envers elle-même et déborde d’une joie de vivre à toute épreuve. Pour tout ça et bien plus encore Harleen Quinzel aka Harley Quinn mérite la première place du podium de la Batverse !

harley-quinn-gif

Publicités

Un commentaire

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s