Once Upon a Time — Bilan saison 4

once-upon-a-time-season-4-hd

Et c’est parti pour le bilan de la saison 4 de Once Upon a Time (même si j’ai complètement oublié de vous parler de la saison 3 l’an dernier héhéhéhé)

Dois-je vraiment préciser qu’il y aura du spoiler ?

…bon OK…

ATTENTION SPOILERS !!!

Boom rondoudou

Dans sa grande tradition de réécriture imaginative des contes et légendes déjà reprises par Disney (propriétaire de la chaîne ABC qui diffuse OUAT) la série nous offre un large panel de personnages avec cette année un goût particuliers pour les « méchantes ».

Pourquoi les guillemets tandis que je parle des vilaines qui s’opposent dans la plus grande tradition aux héros ? Parce qu’elles n’ont de méchantes que le nom. Dans cette quatrième saison la première partie se consacre à la Reine des Neiges avec donc les fameuses Elsa & Anna du dessin animé du même nom en français MAIS qui se nomme Frozen en vo et la différence est toute capitale. Car, dans OUAT nous rencontrons la VRAI reine des neiges, la méchante tout comme dans le conte dont fut issu le succès 2013 de Disney.

Ensuite pour sa deuxième partie de saison – car les scénaristes sont incapables d’écrire de bonnes histoires qui tiennent la route avec peu de personnages et préfèrent en mettre un maximum en les bafouant au maximum – nous avons le droit non pas à une mais à trois méchantes !

Maléfique, Cruella et Ursula ! Oh bordel les Spice Girls se réunissent ! On rajoute Zelena (The Wicked Witch of the West) pour la rousseur et son apparition de fin de saison et on tient le meilleur come back de tous les temps…ou pas !

Cette année les scénaristes se sont surpassés pour faire retomber le soufflé. À peine apprenons-nous l’union maléfique de trois entités machiavéliques complètement différentes (et pas forcément issue de la même époque!!!) que l’une d’entre elles quitte l’aventure. C’est le Koh-Lanta de la méchante.

once-upon-time-season-4-cruella-ursula-maleficient

« Ursula vous n’avez pas réussi l’épreuve d’immunité, vous devez partir. » Et une de moins.

On passe ensuite à la plus incongrue de toutes : Cruella ! Découvrir qu’elle contrôle n’importe quel animal est assez fun car sa relation avec, notamment, la gente canine est plus qu’étrange. Toute aussi dévouée que les autres à obtenir sa fin heureuse (oh oui c’est le thème de l’année mais on en parlera plus tard), elle…elle…Mais elle fait quoi au juste ? Bah pas grand chose. Elle a la classe quand elle menace et mais il lui manque le porte cigarette pour être au top du swag fourrure et capillarité bicolore (on parle de ses affreux sourcils peints à la cuillère ???). Histoire de lui donner une consistence assez relative voilà que les scénaristes se disent qu’il serait bien de faire un épisode centré sur cette méchante plutôt moderne comparée aux autres assez médiévalo-renaissance. OK !!! Et encore une fois, foutez-vous de notre gueule (honte sur toi Madame Espenson !!!). Cruella n’est pas non seulement une méchante, c’est une perverse narcissique manipulatrice totalement sociopathe. OUI OUI !!! Jubilation ultime !!! ENFIN du méchant méchant qui adore être méchant et emmerde le monde ! Son dada c’est pas le PMU ! Son mojo, sa raison d’être, sa fin heureuse c’est de pouvoir tuer !!! Gloire à Cruella ! Viva la Cruella !

« Cruella le bachelor ne vous a pas tendu la rose, vous êtes éliminée ! » (je me trompe pas de programme tv là ???)

Bref, tout comme pour Ursula en un épisode emballé c’est pesé et vas y Dédé qu’on passe à la suivante sur la liste : Maléfique. Incarnée par la brillante, la splendide, l’incroyable PAM DE TRUE BLOOD (qui s’appellle en vrai Kristin Bauer von Straten) le personnage de Maléfique avait déjà était aperçu dans la première saison – avec un visage différent – et surtout fut affronté par Emma qui parvint à anéantir le dragon que la sorcière était devenue et que Regina avait enfermé sous la ville. Mais alors comment que c’est possible qu’elle revienne celle-là ? Alors déjà parce que les flash-backs sont les meilleurs amis des auteurs de OUAT (quelqu’un s’est déjà amusé à les mettre bout à bout dans l’ordre chronologique ? Non parce que le résultat doit être bien catastrophique je pense.) et surtout, surtout parce que LA MAGIE NE FAIT PAS REVENIR LES MORTS MAIS QUE BIZARREMENT QUAND ÇA LES ARRANGE LES MORTS REVIENNENT !!! DANS CE CAS LÀ TU NOUS SORS GRAHAM ET NEAL DE LA TOMBE ET FISSA BORDEL >_<

neal-ouat

Nom de diou que ça m’énerve ! Et c’est à ce moment que je me suis dit « alors OUAT c’est un peu de la merde, OK. C’est souvent tirer par les cheveux je suis d’accord. Mais là, ça se torche tout simplement les fesses avec du papier de verre ! »

Tu peux me faire avaler toutes les couleuvres de Pluton du moment que l’explication que tu me donnes tienne la route dans l’univers instauré (cf Pacific Rim : j’y crois à mort ! ou encore Battlestar Galactica : les toasters nous anéantiront). Déjà que OUAT s’est imposé très peu de limites et d’obstacles (contrairement à JK Rowling qui semblait ne vivre que pour les obstacles qu’elle avait créé avec Harry Potter), mais là on a quand même eu droit à trois saisons de « la magie a un prix et elle ne peut pas faire revenir les morts point barre, ciao et à plus. » mais alors les « raisons technique » qui font que oui c’est bon on accepte Maléfique dans le jeu et puis on ira te ressusciter aussi un autre personnage un peu plus tard n’ont AUCUN SENS !

Vous l’aurez compris, niveau méchantes on repassera. On a connu mieux avec Cora, Zelena ou encore l’éternel Rumplestilskin.

L’autre super thème de la saison c’est « et ils vécurent heureux ». Quand je repense à cette saison 4 – en particulier la seconde partie – j’ai l’impression que les Syndicats des Vilains en a eu ras la casquette et qu’il décide de militer pour le droit au bonheur. Imagine, Cruella, Maléfique, Ursula, la Reine des Neiges, Jafar, Baron Samedi, Scar et toute la clique de méchants Disney descendre dans la rue avec des pancartes  » ON N’EST PAS DES CON(TES) » ou encore « BONHEUR POUR TOUS » vociférant des sloggans du type : « Disney si t’es champioooon ton bonheureuh ton bonheureuh !!! Disney si t’es champion ton bonheur tu t’le met dans l’f… » Ils reprendraient en coeur sur un air de Foule Sentimentale de Souchon : « sècheresse sentimentale ! c’est pas banal, ni idéal. Nous on a que dalle ! »

…Je m’emballe…BREF ! Donc on imagine que les méchants vont se rebeller parce que, merde, eux aussi ils veulent être heureux ! Tu crois que ça les amuses de porter des costumes ultra serrés et encombrants tout en répandant carnage et chaos sur le chemin. Le tout sans jamais pouvoir sourire autrement qu’avec sarcasme. Tu crois que le levé de sourcil condescendant c’est facile à maîtriser ? Mais que dalle mon bonhomme (ou équivalent féminin que je ne connais pas). C’est du boulot !!! Et alors qu’ils se cassent le cul à avoir du style, du pouvoir et de la répartie, les héros eux se pointent la bouche en coeur et le cul en fleur et hop c’est fini ! Mais non ! INDIGNATION ! Je suis de tous poils avec les méchants qui veulent être heureux, quelque soit la forme que revêt ce bonheur parce qu’il y en a marre que ça soit toujours les mêmes qui gagnent.

blue-fairy-ouat

Et encore une fois le soufflé retombe. On n’y croit pas une seconde que les héros vont perdre au profit des méchants car plus rien ne tient la route à Storybrooke. Il n’y a aucun effort d’écriture, aucune difficulté réelle et si je continue de regarder c’est parce qu’au fond de moi, je continue d’espérer qu’ils vont en baver ! J’ai espoir que Henry finisse sous un bus ou du moins sourd, muet, aveugle et cul de jatte tellement je le hais. Je veux croire que Regina s’en sortira parce que bordel ELLE elle a connu la misère sociale et sentimentale et que c’est le seul personnage à avoir véritablement évolué depuis l’épisode 1 !!!

Le double épisode final fut la plus grosse déception de toute la saison. Alors qu’on nous promet une version alternative où les méchants gagnent à la fin au lieu des gentils (le livre s’appelle Heroes & Villains au lieu du Once Upon a Time), eh bien les auteurs se contentent juste d’un vague effet miroir. Les gentils de OUAT seront les méchants dans H&V et vice versa. Donc Rumplestilskin est un chevalier (The Light One au lieu de The Dark One) dans la version alternative et Blanche-Neige est une méchante reine. Crochet est un trouillard et Belle…Bah Belle elle est gentille et Robin des Bois aussi et ça me soule ce manque d’implication et de sérieux ! Le pire dans cette histoire c’est que malgré toute la maltraitance psychologique que j’ai subi durant cette quatrième saison de OUAT je regarderai la cinquième saison. Et je sais, je sens, au plus profond de mon être que je vais souvent le regretter ! Mais comme une gosse aux yeux qui brillent le matin devant les Minikeums, je vais avaler goulument tout ce que les scénaristes auront concocter. Je m’offusquerai, m’insurgerai mais au fond je serai surprise, ravie parfois et c’est un cercle sans fin…

D’ailleurs quelqu’un sait quand ça va se finir cette merde ?

Liaisons dangereuses mais surtout compliquées
Liaisons dangereuses mais surtout compliquées

Nota Balzi : tout n’était pas mauvais dans cette saison heureusement.

Voici la liste des trucs cools de la saison 4 :

  • Les personnages de Frozen live ressemblent trop à ceux de la version animée (sauf Kristoff >_<)
  • Emma devient un personnage plus en nuance.
  • Regina et Robin !!! love love keur keur comme disent les jeunes
  • Will Scarlet est revenu du Pays des Merveilles et prend plus de place dans OUAT

Note : 5/10

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s