en passant Les TOP 9 de Balzi #6 : Le guide (presque) complet des films à regarder pour Halloween

En voilà un article original alors que tous les primeurs de France tentent de te vendre des citrouilles, que les supérettes et stations essences ont ressorti leurs décorations bon marché afin de te goinfrer de bonbons et chocolats mais Halloween est ma « célébration » favorite car tout le monde se retrouve autour du film d’horreur et pour une fois je n’entend pas le fameux « t’es bizarre quand même. »

Je pourrais te concocter un classement de mes films favoris maiiis on va faire différent aujourd’hui. Leyyyy go !

Pour avoir de bonnes bases

9 – Halloween de John Carpenter

Prenez garde, le sexe c’est mal et durant Halloween c’est pire ! L’un des tueurs les plus iconiques du cinéma d’horreur américain fait sa première apparition dans les années 70’s et ça reste un classique indémodable.

8 – Vendredi 13 de David S. Cunningham

Le sexe c’est mal (bis) ! Oui le slasher veut faire comprendre aux jeunes que le sexe à outrance (ou le sexe tout simplement) c’est dangereux en envoyant des tueurs en séries silencieux à leurs trousses. Sinon vous pouvez toujours leur montrer des photos d’appendices génitaux rongés par la ch’touille ou autre, ça fonctionne aussi…et c’est plus safe (Kevin Bacon est dans ce film, raison de plus pour le regarder).

kevin-bacon-friday-13-original

7 – La Nuit des Morts Vivants de George Romero

The base of the base du film de zombie. Un point c’est tout. « aaaah mais c’est vieuuux c’est en noir & blanc euuuh! » Tu te tais ! Parce que du vieux films en noir et blanc j’en ai plein à te montrer et ils ne sont pas tous aussi palpitant que celui-ci !

the-night-of-the-living-dead-romero

Ce chef d’oeuvre de Romero est vraiment le point de départ du film de zombies, celui qui a établi les codes du genres qui plus tard seront bouleversés, remaniés par d’autres cinéastes.

6 – L’Exorcist de William Friedkin

L’un des seuls films de possessions à valoir le coup parce que vraiment maîtrisé du début à la fin. Certaines scènes ont quelque peu mal vieillies mais il n’en reste pas moins efficace. C’est un classique qui pose les bases. Souvent copié, rarement égalé.

5 – Alien de Ridley Scott

Tout simplement parce que ce film de science-fiction a été maintes fois repris. Vous trouverez des clins d’oeil de ce film absolument partout que ça soit dans des comédies, d’autres films d’horreur ou de SF, dans des dessins animés…Rien qu’avec la scène dans les conduits d’aération vous avez tout un pan du cinéma qui s’exprime devant vous.

alien-ridley-scott-poster

4 – Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper

Avec ce film vous allez apprendre à faire de jolie lampes en peau d’humain ainsi que l’art de manier la tronçonneuse. Mais vous allez aussi découvrir le gore bien caca, les filles à demi-nue qui hurlent à plein poumons parce que des pouilleux du fin fond de l’Amériqueuuuuh veulent les dépecer. C’est un classique du « au fin fond de la campagne, les consanguins veulent vous tuer. » À voir mais sans manger.

texas-chainsaw-massacre-tobe-hooper

3 – Rosemary’s Baby de Roman Polanski

Avec ce film de Polanski il ne faut pas s’attendre à hurler, ni même à sursauter. Tout est dans l’ambiance. Quand ce couple emménage dans un appartement de rêve afin de mener une nouvelle vie, ce qui effraie c’est le contexte, les gens autour d’eux et la façon insidieuse dont le mari va changer durant la grossesse de sa femme.

Rien n’est explicite mais tout met le doute. Tellement qu’on en vient à se demander si Rosemary n’est tout simplement pas en train de craquer. Le film vous rentre sous la peau et n’en ressort plus jamais. Vous êtes prévenu(e)s.

2 – Carrie Au Bal du Diable de Brian de Palma

Adaptation libre mais néanmoins efficace du premier roman de Stephen King, Carrie au Bal du Diable brosse le portrait terrifiant d’une jeune fille battue par sa mère cul béni, maltraités par les élèves de son lycée et complètement inadaptée à la vie sociale.

La force du film est qu’on s’attache à son héroïne, on a pitié pour elle, si bien qu’on comprend parfaitement son acte de vengeance iconique. Le film nous met dans la peau d’un des personnages les plus marquants du cinéma d’horreur, faisant vibrer notre fibre sadique car on se dit qu’ils l’ont tous bien chercher. Quand la victime se rebelle, plus rien ne l’arrête.

1 – Scream de Wes Craven

Le film qui résume les bases du films d’horreur. C’est un peu votre examen de newbie. Avec Scream il s’agit d’honorer les codes d’un genre très souvent dénigrés à cause de sa violence et de son contenu sexuel (plus souvent suggéré qu’autre chose mais soit). Le film est clair dans ses intentions : rendre hommage mais faire table rase du passé.

scream-wes-craven

Wes Craven avec ce film démontre qu’il est le garant d’un genre (le slasher) mais qu’il a envie de proposer des choses nouvelles. Le film allie l’humour à la violence, le suspens à la romance et prouve qu’il faut se méfier des apparences. Un classique parmi les classiques.

Pour ne jamais faire d’enfants (ou donner ceux qu’on a déjà)

9 – La Malédiction de Richard Donner

Si votre fils s’appelle Damien, vous êtes dans la merde. Si vous connaissez un gamin qui s’appelle Damien, vous et ses parents êtes dans la merde. Pourquoi ? Parce que Damien est tout bonnement l’anté-christ. Oui, madame ! Il est l’opposé du petit Jésus en culottes courtes.

the-omen

8 – Le Village des Damnés de Wolf Rilla

Franchement, quand toutes les femmes du village accouchent en même temps et que tous les gamins ont les mêmes cheveux blonds platines, le même teint blafard et le même regard accusateur IL Y A QUELQUE CHOSE DE LOUCHE ! Le remake de 1995 en soit est intéressant mais je préfère l’original tout de même l’original de 1960 car il se déroule en Angleterre (bah oui j’ai une préférence paysagère c’est comme ça) et qu’à l’époque on ne montrait pas des enfants comme c’est le cas dans le Village des Damnés.

The-Village-Of-The-Damned-poster-French-A-Year-In-The-Country-Martin-Stephens-575x345

Le film (vieux et mou faut l’avouer par rapport aux standards modernes) est audacieux et très controversé dans son traitement de l’enfance versus les adultes mais aussi sur son thème tout à fait blasphématoire concernant l’immaculé conception qui, dans le film, est tout simplement diabolique. Shocking !

7 – Silent Hill de Christophe Gans

alessa-silent-hill-2006

Okayyyy l’enfant n’est pas vraiment le problème dans Silent Hill mais elle est le point de départ de tout ce qui se passe dans le film. C’est un peu le « jusqu’où est-on prêt(e) à aller pour sauver son enfant ? » d’autant que dans Silent Hill il s’agit d’une enfant adoptée, ce qui – pour moi – renforce d’autant plus la thématique. On n’est plus dans le classique « lien du sang/instinct maternel bullshit » on n’est vraiment dans la survie, l’amour et PUTAIN C’EST QUOI CES TRUCS DÉGUEULASSES ??? à peu près XD

6 – Ringu (The Ring) de Hideo Nakata (de Gore Verbinski)

Sadako

J’ai honte mais j’adore la version US. J’ai doublement honte mais j’ai toujours eu peur de regarder la version japonaise XD Qu’elle s’appelle Samara ou Sadako, cette gosse aux longs cheveux gras et à la peau cloquée à force d’avoir mariné au fond d’un puit est une belle saleté. D’où tu maudit des VHS pour ensuite nous donner 7 jours de sursis avant de venir nous déformer la tronche ? Tu crois qu’en 7 jours j’ai le temps de me refaire l’intégrale de Battlestar Galactica ainsi que le tour de l’Écosse ??? Tu pourrais donner un préavis d’un mois au moins, saloperie và !

5 – Eden Lake de James Watkins

Les enfants, les adolescents en particuliers sont difficiles. Surtout quand ils décident de s’amuser à vos dépends en essayant de vous tuer. Petits hooligans !

(il y a un très léger décalage son/image, sorry, mais au moins l’image est nette ^^)

4 – Dorothy de Agnès Merlet

Un film tout à fait méconnu et pourtant qui vaut le détour. Il s’agit ici d’une jeune fille, Dorothy, accusée d’avoir étranglée un bébé dont elle avait la garde. L’histoire se déroule dans un petit village perdu au fin fond de l’Angleterre, où une ambiance glaciale règne. Une psychiatre (Carice Van Houten) est envoyée là bas afin d’établir son profil psychologique et si elle constate que l’enfant souffre d’un trouble de la personnalité, elle découvre qu’il y a quelque chose de pire.

Dans la catégorie « on se méfie des baby sitters » le film se pose là. Ce que j’ai aimais avec Dorothy c’est ce doute permanent, cet esprit de manipulation pervers qui transpire à chaque plan du film.

3 – Grace de Paul Solet

Le film n’est pas terrible c’est un fait. Il est même un peu nul mais pour son sujet il a tout à fait sa place dans ce classement. Une jeune femme enceinte perd son bébé à 8 mois de grossesse mais décide de porter l’accouchement à son terme (de base c’est caca). L’enfant est donc mort-né SAUF qu’il revient à la vie. MIRACLE ! Appelez le diocèse et vite ! Teuteuteuh minute papillon. Ce n’est que le début des emmerdes. Donc pour toutes les femmes enceintes (et un peu parano) dans le monde je vous conseille de regarder Grace durant votre 8ème mois *sourire sadique* ENJOY !

2 – Sinister de Scott Derrickson

aaaaah faites des gosses qu’ils disaient ! aaaaah emménagez dans des maisons où il y a eu des meurtres sanglants qu’ils disaient…wait what ? Non personne ne dit ça. Par contre moi je dis que 1) faut être taré pour aller vivre dans une maison où toute une famille fut massacré et dont l’un des mômes a disparu et 2) faut être encore plus taré pour y rester quand on sait que l’enfant disparu en question « revient » pour convertir tes propres enfants à faire la même chose !

Ethan Hawke est fou, il n’est même pas un bon père. C’est le film où tu passes ton temps à crier sur le père, lui implorant d’envoyer son fils voir un psy et quand tout commence à partir en sucette, de lui hurler « mais casse toi putain ! » Parce que dans ce film, les gosses ne sont pas franchement jouasses et encore moins innocents. Je l’ai toujours dit, ce sont des créatures du démon, plus personne ne devrait en faire.

1 – Esther de Jaume Collet-Serra

Lorsqu’un couple (Vera Farmiga & Peter Sarsgaard) décide d’adopter une petite fille de 9 ans après la perte de leur bébé, ils s’attendent à des bouleversements, à vivre un temps d’adaptation peut-être douloureux et difficile. Mais ils ne s’attendent certainement pas à…

Sérieusement ce film est une tuerie ! Isabelle Fuhrman qui incarne Esther livre une prestation époustouflante, et les deux co-stars adultes n’ont qu’à bien se tenir. Esther est un film malsain, diablement maîtrisé par un réalisateur dont ça restera le film le plus sensible, le plus beau et le plus…surprenant.

Pour ne pas acheter de maisons (ou purifier à la sauge celle qu’on a déjà)

9 – Amityville (remake) de Andrew Douglas

Je n’aime pas l’original à cause de la fin bâclée donc je favorise le remake avec un Ryan Reynolds barbu (huba huba ^^). J’aurais pu le mettre dans les films de base tant il s’agit d’un classique de la maison hanté qui te pousse à faire des choses pas très folichonnes à ta famille. Il s’agirait presque de possession et le fait que tout soit inspiré de faits réels n’en est que plus terrifiant.

8 – Shining de Stanley Kubrick

Il s’agit d’un hôtel je SAIS ! Dans ce cas là il faut prévoir beaucoup, beaucoup de sauge et puis c’est tout. Personnellement jusqu’à avoir lu le roman de Stephen King je voulais trop garder des maisons ou des hôtels l’hiver quand personne n’était là.

La solitude et l’espace sont souvent propice à la création et permet de se recentrer sur soi-même. Le hic avec l’hôtel de Shining, c’est qu’à force de se centrer sur soi-même on en devient créatif sur comment tuer sa petite famille….gloups !

7 – La Maison de l’Horreur de William Malone

Ce n’est pas un chef d’oeuvre (loiiin de là) mais le film respecte bien les codes tout en instillant ce côté vulgairo-trash des années 90 que j’aime tant. De plus le casting quand on le voit avec nos yeux d’aujourd’hui fait palpiter notre petit coeur. Geoffrey Rush, Famke Jensen, Ali Larter, Peter Gallagher et même une apparition de James Masters.

6 – 13 Fantômes de Steve Beck

Idem. Pas un chef d’oeuvre. Limite mal joué mais vous le savez maintenant c’est un de mes chouchous et il a totalement sa place dans ce classement des maisons hantée (en T ?…ok je sors). 13 Fantômes n’hésite pas à être graphique, sans subtilité mais quand les évènements macabres s’enchaînent à une vitesse folle, on se retrouve happé dans une sorte de complot manichéen peu prévisible et plutôt bien ficelé.

5 – Hantise (remake) de Jan de Bont

J’ai découvert il y a assez peu de temps qu’il s’agissait d’un remake d’un classique de 1963 « The Haunting » en VO. Je ne pourrais donc pas comparer n’ayant pas (encore) vu l’original mais ce film d’horreur de 1999 avec notamment Catherine Zeta-Jones, Liam Neeson et Lili Taylor est un des premiers films de « maison hantée » que j’ai vu. Un groupe d’insomniaques décident de participer à une étude sur le sommeil qui se déroule dans un ancien manoir (immense et glacial) ayant connu une histoire plus que trouble.

Il a pris un certain coup de vieux mais Hantise est un film néanmoins efficace, porté par une Lili Taylor (Conjuring, Almost Human) sensible qui se trouve malgré elle liée aux évènements mystérieux qui se déroulent dans le manoir.

4 – Poltergeist de Tobe Hooper

La TV c’est mal ! Ça hypnotise vos enfants (ce qu’il ne faut pas avoir), les aspirant complètement dans une autre dimension permettant ainsi aux esprits des morts de venir foutre le bazar chez vous.

3 – Darkness de Jaume Balagueró

J’en ai déjà parlé de celui-ci, mon film favoris de Jaume Balagueró, je ne vais donc pas m’étendre sur le sujet 🙂

2 – Conjuring de James Wan

Oh la belle maison bien grande avec un arbre flippant au bout du terrain aussi grand qu’un stade de foot. Oh comme elle est bien isolée. Oh comme elle en a des recoins sombres. Oh comme…oui oui bon c’est une maison classique pour fantômes facétieux, ça va on a pigé !

Dans Conjuring, pourtant on envie de croire que cette famille (avec autant d’enfants que les mormons) va s’épanouir, être heureuse mais c’était sans compter sur une présence maléfique. L’approche pragmatique du couple Warren, spécialistes en paranormal, tend à crédibiliser ce qui se passe dans Conjuring. Leur regard neutre d’experts est bien plus efficace que n’importe quelle mention « tiré d’une histoire vraie » scotchée sur une affiche. Et en plus on y retrouve Lili Taylor 🙂

1 – La Dame en Noir de James Watkins

Une maison isolée dont l’accès ne peut se faire qu’à marée basse. À une époque où l’électricité était un luxe plus qu’une nécessité, un jeune avocat (Daniel Radcliff) père et veuf, doit étudier la documentation laissé par la récemment décédée Mrs Drablow.

Contraint de rester dans la lugubre demeure, il va très vite découvrir la présence fantomatique d’un être méprisant et avide de vengeance. La fameuse dame en noir n’étant pas des plus accueillante j’avoue avoir paniqué devant sa ressemblance frappante avec une certaine autre vieille (Insidious). D’autant que l’isolation du personnage principale, en plus d’être avérée physiquement devient aussi psychologique et se transforme en lutte désespérée pour la survie. À savoir que le film est tiré d’un roman de Susan Hill qui a notamment écrit une suite fantomatique au classique de Daphné DuMaurier, Rebecca.

Pour se marrer un bon coup (parce que les films d’horreur ça peut faire rire)

9 – Fantômes contre Fantômes de Peter Jackson

Le film le plus méconnu/mis de côté en ce qui concerne les comédies d’horreur. Et pourtant Fantômes Contre Fantômes avec Michael J.Fox en vedette parvient à trouver le juste milieu entre terreur et fun. Il y a des scènes (un peu moche de nos jours) durant lesquelles je n’ai pas fait la fière et pourtant il y a aussi ce côté Casper le gentil fantôme tandis que le héros est de mèches avec certains revenants.

Comme il est tout content le Peter 🙂

8 – Cooties de Jonathan Milott et Cary Murnion

Je vous en ai parlé il y a peu donc je ne vais pas m’étendre…[Article sur Coooties by Balzi]

7 – Beetlejuice de Tim Burton

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les maisons hantées sans jamais oser le demander. L’originalité de Beetlejuice c’est de nous offrir les points de vue des fantômes qui voient leur maison possédée par des humains. Les deux héros, récemment décédés acceptent assez vite leur condition mais pas l’arrivée d’une famille parasitaire (surtout à cause de la mère soyons honnête).

Il s’agit d’une invasion de leur vie privée et ces deux fantômes sont prêts à tout pour se débarrasser des intrus. Original et classique.

6 – Dead Snow de Tommy Wirkola

Des zombies nazis en Norvège et un groupe de potes qui doit survivre alors qu’ils voulaient juste skier tranquillement. Voilà le pitch improbable de cette comédie où les 45 premières minutes sont assez chiantes mais où les 45 dernières sont tordantes et dégeulasses juste comme il faut.

5 – Scary Movie 3 de David Zucker

Mon favoris de la saga car un chouilla moins pipi-caca que les précédents opus. Parodie américaine de The Ring, 8 Miles, Matrix, Signes, Les Autres, 6ème Sens, etc etc…c’est pour moi un film culte aux répliques inoubliables surtout en version française du canada (aaaah les douces joies du téléchargement au début des années 2000). Pamela Anderson y fait une apparition remarqué, Anna Faris est encore plus à l’aise dans son rôle d’héroïne un peu bêbête et Charlie Sheen fait vibrer sa fibre comique avec panache. Et puis on retrouve un des maîtres de la comédie débile américaine Leslie Nielsen, quand même !

(sorry for the qualité mais c’est un de mes passages préférés ^^)

4 – Tucker & Dale Fightent le Mal de Eli Craig

Ce film c’est un peu comme Fantômes contre Fantômes, il est assez méconnu alors que génial. Tucker & Dale parodie les slasher movies type Massacre à la Tronçonneuse avec brio. Le quiproquo est à l’origine de tout le film car les jeunes se pensent traqués par deux bouseux, alors que les deux bouseux pensent avoir à faire à un groupe de suicide collectif.

Enchaînements de gags, de situations rocambolesques à prévoir. Le duo formé par Alan Tudyk (Firefly) & Tyler Labine (Dark Angel) est tout simplement adorable. Ils sont braves, et ne feraient pas de mal à une mouche aussi , l’animosité de la bande de jeunes vis à vis de ces deux potes en quête de tranquillité n’en est que plus drôle. Le film n’hésite pas à se montrer graphique, chaque mort bien méritée et surtout fun à souhait, en bref, a parfaite bromance avec tout un tas de cadavre (mais c’est pas fait exprès).

3 – Shaun of the Dead de Edgar Wright

Est-il encore utile de présenter Shaun of the Dead ?

Si vous ne l’avez pas encore vu, allez-y les yeux grands ouverts. Comédie d’horreur britannique avec l’impayable duo de potes Simon Pegg et Nick Frost. Que vous soyez calés(e)s en films de zombies ou non ce film est assez génial pour vous emporter avec lui dans son délire. GO !

2 – Bienvenue à Zombieland de Ruben Fleischer

Et oui je place cette parodie AVANT Shaun of the Dead alors qu’il s’agit également d’un hommage aux films de zombies. Le pendant américain comme certains journalistes l’ont nommés, alors que pas du tout. Certes il s’agit d’une comédie d’horreur avec pour fond une apocalypse zombie, mais l’humour est différent, les personnages sont différents et le thème est différent. Dans Zombieland les personnages ne se connaissent pas au début du films (mise à part les deux soeurs incarnées par Emma Stone et Abigail Breslin), ils vont devoir s’entraider pour survivre. Chacun d’ailleurs possède sa propre raison de vivre et de se battre. Là où le film fait fort c’est qu’il emprunte au code du « en quête vers le passage adulte » même si l’un des personnages principaux est lui-même un adulte. Zombieland parle du changement radical de la société et de la place qu’on doit s’y forger. C’est la découverte de soi, assumer ses forces et ses faiblesses le tout en dégommant des zombies et en rêvant d’une autre vie. L’espoir : la marque de fabrique des U.S.A !

1 – La Mort Vous Va Si Bien de Robert Zemeckis

Et je clos tout cet article avec une comédie de Robert Zemeckis que je recommande chauuuudement. Pourquoi ?

  1. Le casting : Goldie Hawn et Meryl Streep qui se battent pour Bruce Willis.
  2. Bruce Willis en loser malmené par deux femmes au sacré caractère (et il a des cheveux. Une glorieuse toison capillaire !) 
  3. C’est décadent et satirique. Tout le thème de la jeunesse éternelle, cette soif permanente de perfection qui cause plus de mal que de bien.
  4. Plaidoirie contre la pression sociétale faite sur les femmes. Car on peut s’amuser et réfléchir un peu. La Mort Vous Va Si Bien est un film génial qui parle de ce que subissent les femmes depuis bien longtemps. Sois belle. Sois forte mais pas trop. Fais carrière mais marie-toi.

C’est un peu comme la Famille Addams mais en plus fou, plus cartoonesque. Les costumes sont atroces, les coiffures pires encore. Bruce Willis est méconnaissable. Meryl Streep et Goldie Hawn sont inoubliables.

Sur ce, un macabre Halloween à tous et à toutes. Et n’oubliez pas vos offrandes à Sam 😉

Publicités

3 commentaires

  1. C’est une très bonne idée ces différentes catégories ! Moi qui ai eu du mal à faire une sélection pour mon article sur Halloween, j’aurais du faire comme toi, ça m’aurais faciliter la tâche. ^^ Toujours est-il qu’on retrouve des films que j’ai inclus dans ma sélection aussi tel que Scream bien évidemment.

    Joli article ! 😉

    J'aime

    • J’en ai chier au final pour cet article car il est beaucoup plus long que les classements que je fais habituellement mais oui les catégories c’est bien pour donner des idées. On me demande souvent « tu conseilles quoi comme film d’horreur ? » mais ça dépend de tout un tas de critères ! Tu as choisi quoi comme films pour ton Halloween ?

      J'aime

      • Clairement, chaque personne n’est pas sensible au même type de film d’horreur, chacun a ses propres phobies et chacun réagit différemment. En ce qui me concerne j’ai essayé de faire une liste avec des films anciens comme récents tels que Scream ou Paranormal Activity. Je t’invite à faire un tour sur mon article si tu le souhaites 😉

        https://tvgalaxy.wordpress.com/2015/10/30/un-bonbon-ou-un-film/

        Je continuerais à suivre tes articles pour continuer à lire tes posts intéréssants

        J'aime

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s