[Les Séries du Grenier] SPN Saison 2 – Au Nom du Père

Je me suis laissé le temps après le visionnage de la saison 2 – histoire de biiien absorber ce qui s’est passé – avant de vous en parler. Est-il vraiment besoin de préciser que ça risque de spoiler ? Oui ? Bon OK.

spoiler-alert

spoiler-alert-fallon

you-ready-beyoncé

Je vous aurez prévenu hein !

Re-situation de l’histoire : À la fin de la première saison, on assiste à un terrible « accident » qui laisse l’Impala ainsi que ses occupants – les mâles Winchester au complet – pour morts ou du moins dans un état lamentable.

  • Du deuil et ses conséquences.

La saison 2 commence donc sur les chapeaux de roues (ohohoh le jeu de mot !) avec Sam qui s’en sort bien, papa Winchester sous observation mais en bon état, et Dean entre la vie et la mort. L’épisode met d’ailleurs bien en lumière ce choix que nous aurions de passer « de l’autre côté » ou bien de rester sans possibilité aucune de retourner à la vie. Cette connaissance change donc notre point de vue quant aux esprits peuplant notre terre puisque la plupart auraient eu le choix de trouver le repos mais pour des raisons tout à fait personnelles ont décidé de rester ad vitam aeternam.

Le fil rouge de la saison 1 se concentrait sur les deux frères cherchant leur père disparut alors que celui-ci chassait le démon aux yeux jaunes responsables de la mort de sa femme et donc le déclencheur de cette vie de nomade et de violence surnaturelle. La saison 2 – encore une fois à cause d’une décision de John Winchester – va se concentrer beaucoup plus sur l’héritage.

Plus la peine de chercher papa Winchester puisque (ATTENTION SPOILER même si vous étiez prévenu dès le début) donne sa vie en échange de celle de son fils Dean au fameux démon. Et dans une dernière parole, susurrer à l’oreille d’un Dean fraîchement revenu à la vie, papa Winchester lui donne une raison de plus de continuer le combat.

Alors que la vie des deux frères reprend péniblement son cours – n’oublions pas qu’il faut réparer l’Impala ! – Dean semble malgré tout avoir du mal à s’ajuster. Persuadé qu’il aurait dû mourir, et que son père a certainement commis un acte indicible, il peine à voir l’intérêt de continuer et surtout refoule toute émotion de deuil, excepté la colère. Il se referme sur lui-même tout en développant une sur-protection vis à vis de son jeune frère. Sam qui a moins de mal à gérer ses sentiments, est évidemment frustré de ne pas réussir à crever l’abcès avec Dean d’autant que son pouvoir de médium s’accroit considérablement. En lien plus ou moins direct avec le démons aux yeux jaunes, Sam et Dean vont tout au long de cette saison rencontrer des gens comme Sam et peu à peu se rapprocher du but ultime de leur voyage. Mais pour un pas en avant, il s’agit souvent d’en faire deux en arrière. Frustration vous avez dit ?

  • La famille s’agrandit.

Dans cette saison 2 on a l’occasion de découvrir un nouveau lieu et de nouveaux personnages qui vont devenir assez récurrents : le Roadhouse tenu par Hélène et sa fille Jo. Bar de chasseurs, le Roadhouse c’est un peu la source d’informations vivante, complémentaire du journal de John Winchester un peu moins utilisé au cours de cette saison. Hélène qui était visiblement proche de John Winchester n’hésite pas à partager son savoir ainsi que ses conseils avec les frères Winchester mais se montre protectrice voire aggressive dès qu’il s’agit de sa fille qui semble attirée (par Dean !) la chasse surnaturelle. Au Roadhouse réside Ash un jeune homme à l’intelligence sur-développée mais au comportement quelque peu fantasque. Ash sera le tech-geek de la saison, relevant Sam de ses fonctions de chercheur attitré. Il sera notamment chargé d’établir un schéma d’action concernant le démon aux yeux jaunes afin de permettre aux deux frères de contrer ses futures attaques et d’en apprendre plus sur lui.

ash-spn

On retrouve bien sûr Bobby qui fait office de figure paternelle, le mentor de confiance vers qui les Sam et Dean peuvent se tourner en cas d’impasse.

S’ils ne restent jamais en place, le fait d’avoir maintenant deux lieux familiers (le Roadhouse et la maison de Bobby) ainsi que des personnages secondaires réguliers permettent aux frères Winchester de s’accrocher à des bases qui jusque là leur manquaient. Et pour nous spectateurs, ça efface tout risque d’ennui et à travers ses nouveaux personnages ont développe d’autant plus notre attachement aux deux frères. Ils n’ont déjà pas grand chose donc si les Bobby, Hélène, Jo et Ash pouvaient s’en sortir indemnes ça serait cool. Hein ? HEIN ?

  • 50 nuances de sombre.

La saison 2 se permet des épisodes légers voire loufoques comme l’épisode 18 Le Chef D’Oeuvre de l’Horreur (Hollywood Babylon) où les deux frères se trouvent à enquêter sur le plateau de tournage d’un nanar horrifique. L’occasion pour les scénaristes de parodier l’univers de l’industrie hollywoodienne tout en se permettant des clins d’oeil à la vie et carrière du créateur Eric Kripke, du producteur McG mais aussi des deux acteurs principaux. Seul épisode où l’on ne voit pas l’Impala (oui j’ai clairement une obsession pour cette voiture) dans la saison mais pas le seul à nous permettre de souffler un peu car la saison 2 est plus sombre que la première, avec un fil rouge plus travaillé même si on garde pour l’instant le côté épisodique un méchant/semaine. La série prend le temps de développer ses personnages secondaires à travers des épisodes plus centrés sur eux. Un condensés d’émotions fortes qui nous offrent parfois des réponses aux questions posées depuis le premier épisode.

Supernatural-Tall-tales
Hilarant épisode n°15 Frères Ennemies (Tall Tales) dans lequel on a droit aux deux versions complètement différentes d’une même histoire.

La relation entre les deux frères, profondément marquée par la perte de leur père, est à la fois plus fusionnelle mais aussi plus mouvementée. Le comportement étouffant de Dean, les visions de Sam et les révélations qui soulèvent plus de questions qu’elles n’apportent de réponses viennent à abîmer la confiance que Sam porte à son frère et auront tendance à l’éloigner un peu de celui-ci (mention spéciale pour le final époustouflant !) Au fur et à mesure des épisodes, il est plaisant de voir que tout à été pensé depuis le début. Les pièces du puzzle se mettent en place et si Dean peut toujours compter sur Sam (et vice versa) leur relation est semée d’embûches et plus complexe que lors de la première semaine.

Supernatural saison 2 trouve le juste milieu dans son ton sombre à travers des dialogues réalistes (autant réaliste que possible quand on cause loup-garous ou esprits vengeurs) et l’incorporation de moments plus légers (souvent à l’initiative de Dean). Certains épisodes laissent sur notre faim si bien qu’on a envie d’enchaîner pour découvrir la suite, d’autant que la série n’hésite pas à placer les deux protagonistes dans des situations impossibles qui chavirent nos petits coeurs voire font couler la larmichette.

Et mon petit doigt (sous la forme d’une amie qui suit la série depuis le début) me dit que ce n’est pas fini !

Note saison 2 : 8/10

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s