Dans l’Oeil de Balzi #09 : En attendant Leatherface

Oh putain je ressors vraiment les concepts du bons temps (LOL) oui mon oeil revient de temps en temps se braquer sur un projet ou une idée qui a du chien ou qui pue la morue (cependant la brandade est un délice!).

Cette année, alors que plus personne ne l’attend, un nouveau Leatherface va faire surface. Le pitch de ce nouveau rejeton de la saga Massacre à la Tronçonneuse se passe durant les années boutons et mutations génétiques du tueur à la tronçonneuse, j’ai nommé : L’ADOLESCENCE !

Leatherface et trois autres comparses s’échappent de l’hôpital psychiatrique dans lequel ils résidaient – mais pourquoi ? pour la soupe pardis – et emmènent avec eux une pauvre infirmière. Un voyage en enfer donc sachant qu’eux-même sont poursuivit par un dangereux Texas Ranger.

giphy

Si au casting j’ai la joie de lire le nom de Lili Taylor (qui a refusé de reprendre son rôle dans Conjuring 2 pour tourner Leatherface) les autres gueules ne me disent rien. Réalisé par le duo Alexandre Bustillo et Julien Maury à qui on doit déjà les excellents (et très mésestimés) Livide et À l’Intérieur, me voilà déjà un peu plus rassurée. Déjà parce que je suis très sensible à leur sens de l’esthétique et j’espère que le passage du côté obscure américain du cinéma d’horreur leur permettra d’étendre leur palette sans (trop) la pervertir. Et aussi parce qu’ils ont une façon bien à eux de conter une histoire macabre.

Le risque quand on s’attaque à un préquel imaginé d’un monument du cinéma d’horreur datant de plus de 40 ans (!!!) c’est de se perdre entre hommage et originalité car les mentalités et les habitudes ont bien changées et les spectateurs de nos jours s’attendent à un cahier des charges simplistes au possible. Proposer que Leatherface fut un patient dans un hôpital psychiatrique n’est pas une mauvaise idée et si le film tourne vraiment autour de se personnage on aura ENFIN droit à un vrai film sur ce tueur en série iconique car sur les 7 parus, pas un ne s’attache vraiment à nous raconter son histoire. Ce que l’on sait de lui c’est qu’il est simple, pas forcément un mauvais bougre mais élevé dans une famille de dingue. POINT ! C’est assez léger surtout quand on voit l’impact qu’il a eu sur le cinéma d’horreur depuis 1974. Si dans la version de Tobe Hooper c’était parfait de ne pas en savoir trop sur lui, depuis on gratte le pavé pour glaner la moindre infos exploitable.

Leatherface 2016 est à ce jour un vrai mystère.

giphy-2

À quoi ressemblera-t-il ? Et quel sera son nom ? Car le film s’intéresse à une époque qui précède ses heures de gloire de « bucheron ».

Est-ce que Lili Taylor incarne la mère de Leatherface puisque son personnage se nomme Verna Sawyer et que Sawyer est le nom de famille du pétiot (n’en déplaise à Michael Bay qui l’avait changé pour Hewitt) ?

Le film, d’après les réalisateurs, est un road-trip de l’enfer brutal et désenchanté (si toi aussi tu te sens de chanter du Mylène Farmer, fais toi plaisir) qui s’essaiera à une nouvelle structure narrative. Il est vrai que tous les MALT fonctionnaient sur la même dynamique et la seconde moitié du film se déroulait invariablement dans la maison des fous cannibales. Et si la scène du diner fut abandonnée dans les 2000 il serait intéressant que Leatherface 2016 se cloture sur ça mais là je m’avance de trop ! Pas une bande annonce n’est encore sortie et en ce qui concerne la date de projection…2016 ! WALA !

Bref !

En attendant, je me suis refait toute la saga, en découvrant notamment le 2, 3, Au Commencement. À la base je devais me contenter de revoir le film de Tobe Hooper pour le podcast Série B n°5 mais je suis ce qu’on peut appeler une « méticuleuse cinématographique » en ce qui concerne le cinéma d’horreur qui fait que lorsque je regarde un classique je me sens obligée de regarder TOUT CE QUI A ÉTÉ FAIT (hormis les séries tv éventuelles). Sont passé sous le rouleau méticuleux les sagas Psychose, Exorciste, Saw, Poltergeist, Scream, La Malédiction et Massacre à la Tronçonneuse (ça en fait des merdes vues quand même XD) dont vous pouvez retrouver les critiques ci-dessous ainsi que le podcast où mon binôme barbu et moi causons (entre autre) du Massacre à la Tronçonneuse de Hooper ! Enjoy !

  1. Massacre à la Tronçonneuse – 1974 : Du culte !
  2. Massacre à la Tronçonneuse 2 – 1986 : la tentative ratée de s’autoparodier
  3. Massacre à la Tronçonneuse 3 : Leatherface – 1990 : Viggo Mortensen cowboy et cannibal.
  4. Massacre à la Tronçonneuse 4 : La  Nouvelle Génération – 1994 : Ahahaahah LOL
  5. Massacre à la Tronçonneuse – 2003 : Le remake façon Michael Bay
  6. Massacre à la Tronçonneuse : Le Commencement – 2006 : le préquel du remake façon Michael Bay
  7. Texas Chainsaw 3D – 2013 : bon maintenant que j’ai tout vu, je trouve ma critique de l’époque un peu méchante quand même XD

LE PODCAST TROP BIEN QUI TUE !

 

Publicités

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s