Chroniques du Canada — Les ours

L'ours le plus adorable du monde (et pas besoin de le nourrir)
L’ours le plus adorable du monde (et pas besoin de le nourrir)

Quand on te demande de lier un animal au Canada tu penses forcément au caribou ! Merci Laurent Gerra et ton imitation de l’international Céline Dion mais en fait il y a aussi, les castors, les orignaux, les wapitis, les MOUSTIQUES (on y reviendra), les bisons et les ours.

Nota Balzi : la liste d’animaux présents au Canada est trop longue pour que ma mémoire ne les retiennes tous donc allez-y par vous même ou – pour les pauvres/malades dans l’avion : Google est votre ami(e).

Bref ! Les ours qu’ils soient noirs ou gris (le grizzly n’est pas ton ami contrairement à Google) il y en a une flopée au Canada et plus spécifiquement dans l’Ouest. Ça tombe bien, c’est là que j’étais !

« Mais alors tu en as vu beaucoup des nounours ? »

Oui…en magasins ! Et dans les reconstitutions de villages amérindiens. Mais pour ce qui est de l’ours le vrai, le poilu et le dodu eeeeeh pas vraiment ! Sur les conseils de notre guide on a gardé l’oeil ouvert tout le séjour mais en bus trouver une tâche noire dans un écrin de verdure ce n’est pas si facile. Fort heureusement tout était prévu. Il s’avère que sur un lac – dont j’ai oublié le nom – il y a tout un tas d’Ursus americanus (t’as vu comment je te sors mes mots à 10€). Tous empaquetés sur trois bateaux à moteur on a vu quelques bestioles de loin (d’où mes non-photos personnelles) dans leur état naturel…et ce fut beau. C’est à peine s’ils font craquer une branche quand ils se déplacent. Leurs mouvements sont lents et gracieux et c’est avec une méticulosité qu’on n’imagine pas chez ce genre d’animal, qu’il se trouve de quoi manger au bord de l’eau.

Assez audacieux ils s’autorisent parfois à aller visiter quelques quartiers résidentiels, foutre la trouille à de pauvres automobilistes désemparé(e)s sur l’autoroute et c’est à cause de ce caractère curieux de glouton que les poubelles sont toutes conçues pour que nos amis les ours ne puissent pas les ouvrir. En effet, tous les endroits que nous avons visiter à l’exception de Vancouver, étaient équipés de poubelles inviolables par l’ursidae car pour l’ouvrir il faut glisser sa main, paume vers le haut, et ensuite s’occuper du loquet. Un jeu d’enfant pour nous les Hommes mais l’ours ne pouvant physiquement pas retourner sa patte paume vers le haut … bref tu as compris.

black-bear-at-grill
Par contre il peut sans doute faire fonctionner un barbecue…

Le gouvernement canadien aime ses ours et si les poubelles sont conçues pour leur être interdites c’est aussi en grande partie pour les protéger. Il faut savoir que très souvent les gens s’arrêtent sur la route pour prendre en photo l’animal et que pour le garder un peu plus longtemps sous leurs appareils ils balancent leur casse-croute.

Cruelle et stupide erreur !

L’ours noir comprend vite et s’il constate qu’il peut se faire nourrir sur le bord de la route sans avoir à faire le moindre effort, alors il ne retournera plus en forêt. Ce qui a pour conséquence d’être dangereux pour l’Homme mais aussi et malheureusement pour lui. Le gouvernement canadien dans un soucis d’équilibre et de sécurité s’est vu contraint d’appliquer une politique ferme concernant les ours qui stationnent en bord de route pour se nourrir.

L’ours a le droit à 3 chances, ni plus, ni moins. Deux fois on va le remettre en forêt, éloigné de la route afin de le réhabiliter dans son habitat naturel. Mais si l’ours retourne en bord de route une troisième fois, il est alors récupéré par les autorités compétentes et tué ! Car plus l’ours retourne en bord de route et plus il devient dépendant de la nourriture que lui donne les humains et sont taux de dangerosité augmente exponentiellement.

Dommage qu’on ne puisse pas faire pareil avec ces humains qui condamne à mort un animal parfaitement innocent sous prétexte d’avoir une bonne photo de vacance.

Google image le meilleur moyen d'avoir de jolies images d'ours sans aucun danger !
Google image le meilleur moyen d’avoir de jolies images d’ours sans aucun danger !

Sans être une grande écologiste je sais qu’on ne nourrit pas un animal sauvage. Tu peux toujours essayer de prendre une photo, c’est normal, mais te mettre en danger ou mettre en danger l’animal pour ça est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Les gens qui ont jeté leurs sandwichs aux pattes de l’ours regardent-ils la photo tous les jours en se disant que « oui c’était une super journée, quelle chance d’avoir vu cet animal. » ? Car l’animal lui ne pourra pas en dire autant de sa rencontre avec l’homme.

S’il t’arrives de croiser un ours à l’état sauvage donc n’oublies pas de garder ta nourriture d’humain pour toi uniquement. Cependant, si jeter ton sac à dos plein de cochonneries peut te sauver la vie, fonce !

D’ailleurs n’oublies pas qu’un ours est une sacrée grosse bête très agile et rapide donc si tu imagines pouvoir t’échapper en grimpant à un arbre, nageant la rivière ou courant de toutes tes jambes…réfléchis une seconde fois.

Faire le mort reste encore la meilleure technique ^^
Faire le mort reste encore la meilleure technique ^^

Bref ! C’était la chronique de Balzi activiste ! (mais j’aime pas qu’on fasse bobo aux animaux >_<)

Un commentaire

Et toi tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s